Pays-basque, Béarn, Gascogne. : Appellation Madiran (A.O.C)

Madiran (A.O.C)

Madiran (A.O.C)
Région : Sud-Ouest

Sous région : Béarn

Catégorie : AOC - AOP

Decret d'origine : 10 juillet 1948

Type d' appellation : Appellation sous-régionale

Vins produits couleur : Vins rouges -

Superficie : 1 300 ha

Production : 68 756 hl

Particularités : Cave coopérative de Crouseilles et de Saint-Mont.
L'aire d'appellation "Madiran" et l'aire d'appellation "Pacherenc-du-Vic-Bilh" se confondent.



Dénomination - Dénominations géographiques et indications complémentaires

Madiran



Types de vins produits

Vins rouges -



Caractéristiques des vins

Titre alcoométrique volumique acquis* :
minimummaximum
11.5 % vol 14 % vol


Teneur en sucres résiduels : Tout lot de vin commercialisé en vrac ou conditionné présente une teneur en sucres fermentescibles (glucose + fructose) : inférieure ou égale à 3 grammes par litre pour les vins dont le titre alcoométrique volumique naturel est inférieur ou égal à 14 % et inférieure ou égale à 4 grammes par litre pour les vins dont le titre alcoométrique volumique naturel est supérieur à 14 %.

Potentiel de garde : 5 à 10 ans

Température de service : 14 à 17°C

Caractère des vins :

 Vins rouges : Robe foncée, noire, arômes de framboise, cassis, groseille, corsé, charpenté.



Mets et vins :

Vins rouges : Cassoulet, confit de canard, fromages des Pyrénées



Aire de production

La récolte des raisins, la vinification, l’élaboration et l’élevage des vins sont assurés sur le territoire des communes suivantes :
- Département du Gers : Cannet, Maumusson-Laguian, Viella.
- Département des Hautes-Pyrénées : Castelnau-Rivière-Basse, Hagedet, Lascazères, Madiran, Saint-Lanne et Soublecause.
- Département des Pyrénées-Atlantiques : Arricau-Bordes, Arrosès, Aubous, Aurions-Idernes, Aydie, Bétracq, Burosse-Mendousse, Cadillon, Castetpugon, Castillon (canton de Lembeye), Conchez-de-Béarn, Corbère-Abères, Crouseilles, Diusse, Escurès, Gayon, Lasserre, Lembeye, Mascaraàs-Haron, Moncaup, Moncla, Monpezat, Mont-Disse, Portet, Saint-Jean-Poudge, Séméacq-Blachon, Tadousse-Ussau et Vialer.



Paysage viticole

La zone géographique de l’appellation d’origine contrôlée « Madiran» se situe sur le piémont  des Pyrénées à une trentaine de kilomètres au nord-est de la ville de  Pau et à une vingtaine de kilomètres au sud de la ville d'Aire-sur-Adour

L’aire  de l’appellation concerne le territoire de 37 communes réparties sur trois départements contigus : les Pyrénées Atlantiques (28 communes), les Hautes Pyrénées (6 communes) et le Gers (3 communes), entre la vallée de l’Adour à l’est et  la vallée du Lées  à l’ouest.

Le réseau hydrographique formé par  l’Adour et ses affluents (le Louet, le Bergons, le Saget et  le Lées) a au Quaternaire entaillé, creusé les formations   géologiques de molasses de l’Armagnac  mises en place au tertiaire selon un axe nord-sud et façonné cinq grands ensembles  parallèles de hauts coteaux, séparés par des vallées dissymétriques. Les versants  ouest  sont en pente raide et les versants est sont en pente douce.

Le vignoble est  implanté de façon disséminée, dans un paysage de coteaux  au milieu des  cultures de maïs et des prairies occupées par l’élevage. Les versants les plus pentus des coteaux sont souvent boisés. Le vignoble en expansion, parti des crêtes à une altitude qui peut atteindre 350 mètres  s’installe progressivement dans les  différentes vallées.

Viella -  Vignobles et cultures de maïs alternent sur l'ensemble de l'aire d'appellation Madiran. © Marion CRIVELLARO

Viella -  Vignobles et cultures de maïs alternent sur l'ensemble de l'aire d'appellation Madiran.



Climat

Climat à dominante océanique, doux et humide, étés et des automnes chauds et souvent secs. Un vent du sud chaud et sec, de type foehn souffle en automne et au printemps (1 jour sur 3 en moyenne), il assèche et réchauffe fortement l'atmosphère notamment en automne.

Géologie - Pédologie

Sous-sol

Situés sur le piémont pyrénéen, les vignobles de l'aire d'appellation "Madiran" reposent sur un sous sol composé de molasses de l’Armagnac, recouvertes d’argiles à graviers, elles mêmes recouvertes d’une nappe alluviale à galets. Ces différents matériaux proviennent de l’érosion  des reliefs pyrénéens en surrection à l'ère Cénozoïque et Quaternaire ....

Voir géologie générale de la région Pays-Basque, Béarn, Landes de Gascogne et Géologie du Bassin d’Aquitaine

Chronologie des formations en place

  • Au Cénozoïque, dépôt des molasses* de l’Armagnac et d’argiles à graviers*.
    - A l’oligocène, puis au Miocène, les hauts reliefs pyrénéens sont fortement érodés. Les matériaux arrachés aux montagnes sont emmenés par les rivières et vont se répandre au pied des Pyrénées jusque en Gascogne (Molasses de l’Armagnac). Les molasses de l’Armagnac sont formées de marnes et de bancs calcaires discontinus.
    - A la fin du Tertiaire, des argiles à graviers composées d’éléments plus ou moins fins, vont recouvrir l’ensemble des formations présentes de la zone nord pyrénéenne  au centre du Bassin aquitain.
    - Au Pontien, une nappe alluviale à galets quartzeux appelée nappe de Maucor a recouvert les molasses et les argiles à graviers. Cette nappe sera à son tour recouverte de limons éoliens fins.
  • Au Quaternaire, l’Adour et ses affluents vont  creuser, éroder les formations mises en place, déposer le long de leur cours de vastes étendues caillouteuses (nappes Villefrancchiennes*)  et façonner cinq grands ensembles  parallèles de hauts coteaux, séparés par des vallées dissymétriques.
  • Les grandes périodes de glaciation vont modeler le paysage actuel.

 

Les formations qui affleurent actuellement,

  • sur les plateaux, au sommet  des hauts coteaux,  une épaisse couche de limons éoliens recouvre la nappe alluviale de galets, qui affleure sur les bordures. Les galets colluvionnent  sur les pentes.  
  • Sur les versants des hauts coteaux  orientés vers l’ouest en pente forte,  affleure la molasse d'Armagnac à bancs calcaires.  
  • sur les versants des hauts coteaux  orientés vers l’est  en pente douce, les limons éoliens sont mélangés aux dépôts sous-jacents.

Les sols  

Sur ces différentes formations altérées se sont développés :

  • des sols argilo-calcaires sur la molasse dans les pentes ouest.
  • des sols siliceux sur les galets roulés colluvionnés en haut des coteaux.
  • des sols de boulbènes* , sols limono-argileux,  sur les pentes douces et les plateaux.

 

*Boulbènes: Terme d'origine gasconne désignant des sols argileux composés d'éléments limoneux (cailloux, sables ou limons) accumulés par glissement sur les pentes ou les terrasses. Ils sont caractérisés par une faible perméabilité et  forment des sols fortement évolués. Sols de couleur rouge à blanche.

 *Molasses: Les molasses sont constituées d’argiles, de sables d'origine alluviale, associées à  des grès très poreux dans lesquels s’intercalent des bancs calcaires ou marneux.

*Argiles à graviers:  Ce sont des formations d'argiles plus ou moins rouges et de graviers de quartz provenant de l'altération sur place de schistes et de granites du socle ancien et de produits sédimentaires triasiques et jurassiques

* Nappes Villefranchiennes :  Le réseau hydrographique formé par de nombreux gaves (rivières) et torrents descendus des Pyrénées vont déposer le long de leur cours de vastes étendues caillouteuses appelées nappes Villefranchiennes. Le Villefranchien est étage géologique à cheval sur les ères  Cénozoïque et Quaternaire.

Pour en savoir plus, consulter les livres suivants:

Maumusson-Laguian - Une épaisse couche de molasses argilo-calcaires portent le vignoble. © Marion CRIVELLARO

Maumusson-Laguian - Une épaisse couche de molasses argilo-calcaires portent le vignoble.



Cépages principaux pour :

Vins blancsVins rougesVins rosés Vins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Tannat.


Cépages accessoires pour :

Vins blancsVins rougesVins rosésVins grisVins Doux NaturelsVins mousseux
Cabernet franc ,
Cabernet-sauvignon ,
Fer.


Rendement de base

55 hl/ha

Régles d’encépagement*

La proportion du cépage tannat est comprise entre 60 % et 80 % de l’encépagement.

Chaque exploitation doit respecter des règles d'encépagement pour chaque couleur de vins produits.
Par le terme encépagement, il faut comprendre la superficie de la totalité des parcelles de vignes de l’exploitation produisant le vin de l’appellation pour la couleur considérée.
La proportion de l’encépagement est appréciée, pour la couleur considérée, sur la totalité des parcelles de l’exploitation produisant le vin de l’appellation d’origine contrôlée.



Vinification, assemblage, élaboration, élevage des vins

  • Les vins proviennent de raisins récoltés à bonne maturité.
  • La date de début des vendanges est fixée selon les dispositions de l’article D. 645-6 du code rural et de la pêche maritime.
  • Maturité du raisin :
    Ne peuvent être considérés comme étant à bonne maturité les raisins présentant une richesse en sucre inférieure à 198 grammes par litre de moût pour le cépage tannat et inférieure à 189 grammes par litre de moût pour les autres cépages.
  • Les vins sont vinifiés conformément aux usages locaux, loyaux et constants.
  • L’éraflage de la vendange est obligatoire.
  • Assemblage des cépages
    Le cépage tannat  représente au moins 50 % de l’assemblage des vins.
  • Les vins font l’objet d’un élevage au moins jusqu’au 15 octobre de l’année qui suit celle de la récolte.
  • A l’issue de la période d’élevage, les vins sont mis en marché à destination du consommateur à partir du 1er novembre de l’année suivant celle de la récolte.
 


Organismes

 Syndicat de défense des Vins de Madiran et Pacherenc du Vic-Bilh

Maison du Madiran et Pacherenc
Place de l'Eglise
Le Prieuré

65700 Madiran

Tel : 05.62.31.90.67
Fax : 05.62.31.90.79

Président(e) : Monsieur Paul Dabadie
Contact : synd-defense-vins-madiran@wanadoo.fr

Madiran - La maison des vins du Madiran et du Pacherenc du Vic-Bilh est installée dans l'ancien prieuré. © Marion CRIVELLARO

Madiran - La maison des vins du Madiran et du Pacherenc du Vic-Bilh est installée dans l'ancien prieuré.



Les appellations > Toutes les appellations